86 Connectés
87029 Membres
274945 POEMES
Poème

Liens sponsorisés:

Auteur du poème : laurhyna08
Date de publication (pseudo) : 04/06/09
Type de poème : Tristesse
13077 lectures du poème
1 commentaire
3 votes

Retour
en manque de toi

Cruelle brûlure que celle du vide, du manque de l'autre, cet autre qui par sa présence, sa personnalité, son rire, ses gestes vous a,du jour au lendemain investit de son doux poison..Poison de l'amour...

Dans mes veines se distillent lentement, lourdement la douleur du manque, elle migre vers le coeur, s'attardant au creux du ventre en imprimant des torsions spasmodiques...
Mon corps réclame ta présence, ta chaleur, ta vie pour exister aussi...Le souffle de tes lèvres dans mon cou murmurant "je t'aime, je t'aime"...et je me noie dans ton amour soyeux...

Des année de "liberté", "d'indépendance", de convictions personnelles pour soudain entrer de plein fouet dans tes bras au détour du destin...Encore abasourdie, sous le choc de cet impact imprévu dans mon schéma intérieur, les jambes sciées sous la brutalité de cette collision fatale...je reste là, perplexe, émerveillée, étonnée, surprise, encore choquée de cet événement...

Même pas le temps de réaliser ce qui se passe,que me voici en manque??? est ce donc possible que l'on attrappe l'amour comme un virus au détour d'un couloir trés fréquenté?

Est ce vraiment ainsi que l'ange de l'amour frappe en plein plexus solaire dans un trait lumineux et ardent sans même avertir, ne serait ce que par un pressentiment, une onde de choc,un désir palpable?

Rien de tout cela pour moi, aurais-je été anesthésiée pour ne pas ressentir la douce pointe de la flèche de Cupidon...Bizarrement je ne crois pas au coup de foudre, je crois plus à l'amour qui s'instaure, s'installe doucement, tranquillement entre deux êtres, au terme de longs échanges et partages de moments d'intimité,où l'on apprend tranquillement au fil des jours, à découvrir et apprécier l'autre, pour finir par réaliser un beau jour que cet autre a pris toute la place libre dans votre vie, votre lit, votre coeur...
Qu'il vous devient indispensable car il a su vous apprivoiser, vous câliner, vous démontrer qu'il était digne de votre affection, de votre amour, de votre estime...
Et que vous savez qu'il est quelqu'un d'enfin important dans votre vie au point de ne plus vouloir vous éloigner de lui...

Mais un coup de foudre?...rien que l'expression décrit bien la soudaineté et la briéveté du phénomène...Alors, non, je ne crois pas à cela...

Pourtant je suis en souffrance, en manque, en attente, en désir d'avenir avec toi...Peut être une fièvre soudaine? une maladie inconnue?...

C'est une évidence, je dois l'admettre..je suis amoureuse, je suis amoureuse n'en déplaise à mon esprit cartésien malgré les apparences...J'ai perdu toute notion de raisonnement, de jugement, de synthèse...

Le coeur serré et grondant de fièvre, je trépigne, m'agite, m'affole, m'énerve...refusant d'admettre cela..."Je t'aime"...Je le dis dans un souffle timidement, lentement, le martèle parfois...

Je voulais desespèrement cet amour fou...et voilà que je reste figée sur place à m'interroger, alors que tout mon être hurle mon amour...

Moi qui ai tant incité mes amies, mes soeurs d'âme à vivre, à vivre pleinement leur vie, à fonçer de l'avant toujours...à se donner les moyens d'accéder à leur bonheur, à y croire de toutes leurs fibres...Me voici toute désemparée devant la rapidité de cet éclat lumineux tombé du ciel?

Pourtant si ma raison patine sur place, mon coeur lui ne reste pas de glace et s'envole vers des lendemains fleuris, où toi et moi mon amour, nous bâtirons notre avenir.." à venir"...

Le manque de toi dans mes veines serpente en silence, laissant déceler sa présence en éveillant tous mes sens...douloureusement, insidieusement...Mon pouls s'affole au son de ta voix que je bois voluptueusement en riant aux éclats...

Tu es là dans le même état que moi et cela seul me rassure quelque peu...Tu souffres aussi de la même maladie douce, brûlante, languissante...
Délicieuse et merveilleuse maladie d'amour aprés laquelle courent chaque homme et chaque femme...en quête du grand amour de leur vie... 


                             laurhyna08


 

Ecrit par The Boss le 05/06/09
Ah l'amour quelle joie et quelle souffrance!!!

 

- Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans autorisation -
CNIL 1381013
Copyright 2007 - CREAPoemes.com - Tous droits réservés